Le fonctionnement de l’hypnose clinique

Le fonctionnement de l’hypnose clinique

Contrairement aux idées reçues, dans une séance d’hypnose clinique, l’hypnothérapeute n’hypnotise pas son patient mais l’accompagne et l’aide à s’hypnotiser. Pour ce faire, il l’incite à focaliser son attention sur sa respiration par exemple en l’encourageant à prêter attention à ses poumons qui se remplissent puis expirent l’air.

Petit à petit, le sujet entre dans un état de détente, et tout en étant conscient et en conservant tous ses sens éveillés, il glisse vers un état de transe. Son inconscient produit alors des images sous les inductions indirectes du praticien. Celui-ci s’efforce de faire les suggestions les plus vagues possible afin de laisser à l’inconscient du sujet toute la liberté de choix.

Ainsi les images suggérées permettent au patient de trouver lui-même des réponses, des moyens et des solutions pour résoudre ses problèmes ou changer des comportements gênants sans jamais que ceux-ci ne soient soufflés par l’hypnothérapeute. L’inconscient ne se dirige jamais non plus vers une solution non acceptable pour le patient.

Tel un miroir, l’hypnothérapeute suggère en fonction des informations qu’il reçoit. L’inconscient du patient modifie des détails, en ajoute si besoin et trouve alors une solution adéquate, et celle-ci va arriver au niveau conscient.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *